Trichines

Trichines

Recherche de la présence de trichines dans les viandes

Les trichines (Nématodes du genre Trichinella) sont des vers nématodes qui peuvent contaminer de façon parasitaire les viandes d'animaux tels que le porc, le sanglier, le renard et d'autres animaux encore. La consommation de viande insuffisamment cuite peut entraîner une transmission à l'homme. Ceci peut avoir de graves conséquences sur la santé. Chez des patients affaiblis, l'infection du muscle cardiaque par ce parasite peut provoquer le décès.

En suisse, la recherche de trichines fait partie de l'examen post-mortem officiel conformément à l'article 31 de l'ordonnance concernant l'abattage d'animaux et le contrôle des viandes. L'article 49 de cette ordonnance impose que les analyses ne peuvent être effectuées que par des laboratoires homologués.

L'exportation de viande dans les pays de l'UE est régie par l'ordonnance (CE) n° 2075/2005 qui impose que tous les porcs abattus soient soumis à des examens de recherche de trichines.

Vous êtes à la recherche d'un laboratoire de services suisse homologué pour effectuer les contrôles sanitaires de votre viande de porc?

Nous traitons vos échantillons avec rapidité, compétence et fiabilité.

Vous avez des questions concernant l'examen de recherche de trichines pour l'importation et l'exportation de viande? Vous souhaitez savoir comment nous faire parvenir vos échantillons au plus vite ou dans quelles quantités?

Nous vous conseillerons avec plaisir.

Lisez ce qui suit pour savoir quels sont les points qui vous concernent, ou bien contactez-nous.


Apparition et propagation des trichines

Elevage porcin : Recherche de la présence de trichines qui fait partie de l'inspection post-mortem officielle
Elevage porcin : Recherche de la présence de trichines qui fait partie de l'inspection post-mortem officielle

Le mode de transmission classique des trichines est la consommation de viande de porc. La présence de trichines dans la viande porcine est toutefois très variable selon son pays d'origine.

En Suisse, il n'a pas été recensé de cas de trichines depuis plus d'un siècle. La population de porcs domestiques et de sangliers n'est pas considérée comme porteuse de trichines mais les renards et les lynx sont fortement contaminés.

On recense quelques cas isolés dans les pays limitrophes mais beaucoup plus fréquemment des cas d'infection dans les pays d'Europe de l'est et en Espagne.

Détection analytique de trichines

La détection des parasites dans la viande est, dans la plupart des cas, effectuée par le biais de tests digestifs des muscles du diaphragme en utilisant de l'acide chlorhydrique et de la pepsine.


Durant cette procédure, des échantillons collectifs (échantillons de 35 porcs soumis à 1 gramme par procédé de digestion automatique) sont alors analysés. Les larves non digérées demeurent non filtrées et peuvent être identifiées au microscope.

Quelle est la sensibilité de cette méthode de détection ?

La sensibilité de la méthode de détection, réalisée par le biais de tests de digestion, est d'environ une larve de trichine par gramme de muscle. En cas de résultats positifs, la garantie et l'identification définitives du type de germe est effectuée par le biais d'un procédé PCR.

Mesures de sécurité sanitaire pour la filière viande

Le nombre de cas de trichinellose a significativement baissé là, où des mesures adaptées ont été instaurées. D'après les dispositions légales en matière d'hygiène de la viande, la recherche de trichines chez les porcs, les sangliers, les chevaux, les ours et les ragondins est imposée par la loi. Les carcasses contaminées par les trichines sont classées comme étant impropres à la consommation humaine. Pour les autres espèces animales considérées comme des vecteurs potentiels, il est recommandé d'effectuer des contrôles en fonction du niveau de risque.

Dispositions particulières concernant l'importation ou l'exportation de viande

La viande destinée à l'exportation dans les pays de la communauté européenne doit être intégralement contrôlée.
Les importations en provenance de pays non-européens demandent la plus grande précaution car les abattages à domicile, ou non officiels, ne sont pas soumis à l'inspection obligatoire des viandes. De même, il est nécessaire et recommandé de faire procéder à une inspection par l'office vétérinaire des autorités administratives concernées.


Détail de nos prestations :

Trichines : Le nématode passé au microscope optique
Trichines : Le nématode passé au microscope optique

interlocuteur

vente aliments pour animaux

Jörg Freudenberger Chimiste Diplômé d'État en Denrées Alimentaires

Tel. +41 58 434 42 00 service@ufag-laboratorien.ch

link

newsletter

S’inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter des Laboratoires UFAG!

Civilité*
* Champs obligatoires

infrastructure et méthodes

Ressources instrumentales