Validation du nettoyage

Validation du nettoyage

La propreté à 100%

La production de substances pharmaceutiques et de médicaments a lieu dans un environnement très contrôlé. Pour la garantir la sécurité des patients, il faut être en mesure d'exclure toute salissure ou contamination croisée dans le cadre de la production. Les autorités accordent une grande importance à des processus de nettoyage efficaces et validés pour éliminer les substances indésirables et les dépôts sur les surfaces et le matériel de production.

Les fondements légaux se trouvent par exemple dans les directives PIC/S, les directives CE-BPF (bonnes pratiques de fabrication) ou dans le Guide to Validation of Cleaning Processes de la FDA.

Vous cherchez un partenaire en analyses pour vos validations du nettoyage ? Vous avez besoin de conseils pour appliquer les prescriptions légales ou d'assistance pour planifier les analyses de vos validations du nettoyage ?

En tant que laboratoire mandaté suisse accrédité BPF et certifié par la FDA disposant d'une longue expérience, nous vous aidons à développer et à valider vos méthodes, et à réaliser vos examens de routine dans le cadre de votre validation du nettoyage. Nous faisons vos analyses conformément aux prescriptions légales ou à vos propres spécifications.

 

Profitez de notre expérience ! Nous vous conseillerons avec plaisir.

Lisez ce qui suit pour savoir quels sont les points qui vous concernent, ou bien contactez-nous.


Objectifs d'un nettoyage

Le nettoyage des sites de production (ici du séchage par pulvérisation) doit être validé
Le nettoyage des sites de production (ici du séchage par pulvérisation) doit être validé

En fonction de la façon dont un site est utilisé, différents objectifs sont pris en compte. Si une seule substance active est fabriquée sur un site, le nettoyage consiste principalement à s'assurer qu'il n'y a pas d'effet de contamination : il faut empêcher le transfert de la substance sur le lot suivant. Un autre objectif peut être d'éviter la contamination par des produits de dégradation.

Pour les sites qui fabriquent plusieurs produits, l'accent est généralement porté sur l'évitement de la contamination croisée : transfert d'une substance active dans la production de la substance active suivante.

Avant de commencer la validation du nettoyage, il faut définir des critères d'acceptation appropriés. Ceux-ci sont nécessaires pour que le nettoyage soit efficace :

Qu'entend-on par saleté/impuretés ?

Ces termes désignent toutes les impuretés de type microbien, les substances actives, les agents auxiliaires, les impuretés particulaires, mais aussi les produits d'entretien. Le choix du bon processus de nettoyage dépend du type de salissure. Le choix du bon type d'analyse dépend du type de salissure et du produit d'entretien utilisé.

Généralement, on détermine des critères d'acceptation pour ces impuretés dans le plan de validation.

Procédés d'échantillonnage

Exemple de réalisation d'un écouvillonnage sur une lame de microscope
Exemple de réalisation d'un écouvillonnage sur une lame de microscope

L'application sans doute la plus répandue est l'écouvillonnage ou le rinçage.

Avec l'écouvillonnage, on recueille directement l'échantillon sur la surface avec un coton-tige. Pour cela, il faut donner des consignes précises afin d'avoir des résultats de bonne qualité et reproductibles.

Le rinçage, qui consiste à recueillir un échantillon en rinçant la surface, est particulièrement adapté pour les surfaces difficiles d'accès, par exemple dans les tuyauteries ou les appareils anguleux.

Les deux méthodes présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Le choix de la méthode la mieux adaptée dépend du problème.

Généralement, on peut aussi analyser de la vapeur, le lot suivant ou des lots placebo.

Les défis de l'analyse : quelle est la bonne méthode ?

Les types d'analyse peuvent être très différents et doivent être adaptés à la substance conductrice. Il est important que les limites de détection (Limit of Detection/LOD) et de quantification (Limit of Quantification/LOQ) exigées soient atteintes par la méthode choisie.

Généralement, on recommande de réaliser des tests microbiologiques (par exemple des essais de biocharge). Ceux-ci sont généralement nécessaires pour déterminer les intervalles entre les nettoyages ou la production.

Exemples de méthodes d'analyse instrumentales (sélection) :

Méthodes visuellesProcédé de séparationProcédés
électroanalytiques
Autres méthodes
IR/NRHPLC, CPG, DCpH, potentiométrie,
conductivité
ampérométrie
COT, ELISA
UV/VISélectrophorèsetension superficielle

Le choix de la méthode d'analyse dépend du problème. La dépense doit être proportionnelle au problème. Ainsi, on peut se décider pour une méthode sélective ou non spécifique.

Validation de méthodes analytiques

Pour qu'une validation du nettoyage soit conforme aux BPF, les méthodes analytiques doivent être validées suivant les prescriptions des directives ICH. Merci de consulter la rubrique Développement et validation de méthodes pour voir quels aspects doivent être pris en compte.

Quels sont les arguments qui parlent en faveur d'une externalisation des analyses pour les validations du nettoyage ?

  • L'accès à une grande compétence spécialisée et à de nombreuses méthodes d'analyse
  • Libération des tâches de routine permettant de se concentrer sur le cœur de son activité
  • Les pics de production peuvent être surmontés

Nos prestations en détail :

Analyse par HPLC : détermination des impuretés
Analyse par HPLC : détermination des impuretés

interlocuteur

vente pharmaceutique

Michael Trösch Chimiste

Tel. +41 58 434 42 00 Fax +41 58 434 42 01 service@ufag-laboratorien.ch

link

newsletter

S’inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter des Laboratoires UFAG!

Civilité*
* Champs obligatoires

infrastructure et méthodes

Ressources instrumentales