Microbiologie

Microbiologie

Votre laboratoire de services, pour les analyses microbiologiques effectuées en Suisse

Les micro-organismes comme les bactéries, les champignons et les virus sont omniprésents dans l'environnement. Leur présence est, en partie, nécessaire pour l'ennoblissement de certains produits (fermentation, maturation), mais elle n'est pas souhaitable lorsqu'elle est susceptible de véhiculer des maladies ou de provoquer la putréfaction ou la détérioration des produits.

L'évaluation de la qualité de produits alimentaires requiert une connaissance suffisante de leur état microbiologique. En Suisse, cette évaluation est basée sur la loi sur les denrées alimentaires et les objets usuels (LDAI) et sur l'ordonnance sur l'hygiène du DFI (OHyg). S'il n'existe pas de législation, l'évaluation peut être effectuée selon les recommandations de professionnels reconnus (comme la DGHM, « Société d'Hygiène et de Microbiologie allemande »).

Vous êtes à la recherche d'un laboratoire de services suisse et homologué pour effectuer les analyses microbiologiques de vos produits ? Nous effectuerons ces contrôles pour vous, conformément au manuel suisse des denrées alimentaires (MSDA) et au règlement relatif à l'hygiène.

Nos clients viennent de secteurs très divers : Restaurants, établissements de fabrication, charcuteries, supermarchés, producteurs de boissons et groupes agro-alimentaires. Nous nous distinguons par notre proximité avec nos clients ainsi qu'avec les besoins du marché.
Et ceci est valable pour tous nos clients : Nous traitons vos échantillons avec rapidité, compétence et fiabilité.

Vous avez des questions concernant l'interprétation des dispositions du MSDA ou vous avez besoin d'aide dans l'évaluation des résultats des contrôles effectués ?

 

Nous vous conseillerons avec plaisir.

Lisez ce qui suit pour savoir quels sont les points qui vous concernent, ou bien contactez-nous.


Sur quoi doivent se concentrer les contrôles microbiologiques de qualité ?

L'objectif premier reste la sécurité du consommateur durant les phases de fabrication, de stockage et de transformation. Les germes pathogènes (comme les Salmonella, les Campylobacter, les Listeria) ne doivent pas atteindre les produits alimentaires dans la chaîne de production. Il est possible, grâce à des contrôles microbiologiques effectués pendant et après la phase de production, de garantir l'absence de ces germes dangereux. La quantité totale des germes (germes aérobies mésophiles) est, de ce fait, un bon indicateur de la qualité microbiologique générale, tandis que le nombre d'entérobactéries et de colibactéries donnent des informations sur le respect de l'hygiène durant la phase de transformation des produits alimentaires.

Techniques d'analyse microbiologique

Examen microbiologique : Calcul du nombre de colonies
Examen microbiologique : Calcul du nombre de colonies

Les techniques microbiologiques classiques sont basées sur une prolifération des germes dans des milieux de culture liquides ou solides qui sont spécialement adaptés au groupe de germes étudié. Si les différents germes se sont développés pour former des amas visibles (colonies), ceux-ci seront alors identifiés en fonction de leur aspect, de leur coloration et de leurs caractéristiques biochimiques. Pour des analyses particulières, il est également possible d'avoir recours aux méthodes d'immunofluorescence et de cytométrie par flux.

Contrôle des processus microbiologiques :

Il est déjà nécessaire, bien avant la fabrication de denrées alimentaires, de s'assurer de disposer de locaux adaptés ainsi que de la bonne mise en place de procédures, afin de garantir la sécurité des produits durant leur fabrication ou leur transformation. L'efficacité des mesures d'infrastructures doit être régulièrement contrôlée. La surveillance des procédures d'hygiène obligatoires, effectuée de façon systématique, fait partie intégrante de ces contrôles.

Il est nécessaire de contrôler tous les produits alimentaires, qu'ils soient intermédiaires ou finis. Parmi lesquels on trouve la viande, la charcuterie, le fromage, etc. ainsi que les produits prêts à l'emploi.

Qu'il s'agisse de restaurants, d'établissements de fabrication comme les charcuteries, de chaînes de production, de producteurs de boissons, de supermarchés ou de groupes agro-alimentaires, tous doivent, dans le cadre de leur responsabilité personnelle et des dispositions légales en la matière, garantir la sécurité microbiologique de leurs denrées alimentaires.

Des agents pathogènes ont été détectés dans des denrées alimentaires - que faire ?

Contrôle de qualité de denrées alimentaires : Broyage de noix pour examens microbiologiques
Contrôle de qualité de denrées alimentaires : Broyage de noix pour examens microbiologiques

L'apparition d'agents pathogènes dans les produits alimentaires ne doit pas se produire. Et si des germes pathogènes sont détectés, malgré des mesures suffisantes appliquées durant la phase de transformation des denrées, il est nécessaire d'en évaluer les risques pour le consommateur. Une évaluation des risques peut alors être réalisée conjointement avec le laboratoire afin de décider des étapes susceptibles d'en découler.

Une aide concrète à l'élaboration du concept de HACCP pourra être fournie (Hazard Analysis and Critical Control Points). Une surveillance systématique par prélèvements de surfaces sera envisagée afin de permettre l'identification de la source de la contamination. De telles mesures doivent être intégrées à une surveillance de l'hygiène qui soit adaptée au client de façon à garantir la sécurité de l'hygiène de l'entreprise.

A quoi faut-il prêter attention lors de l'échantillonnage ?

Les bactéries et les champignons – selon leur type – sont capables de proliférer dans une large gamme de températures. A basses températures, le processus de division des cellules s'effectue lentement, alors qu'à des températures corporelles, la plupart des germes présents dans les denrées alimentaires prolifèrent assez rapidement. C'est la raison pour laquelle les échantillons doivent être refroidis à des températures inférieures à 5°C le plus rapidement possible après prélèvement (néanmoins sans les congeler) puis envoyés au laboratoire dans des sacs ou des récipients en plastique propres et stériles.

Il n'est approprié d'envoyer des échantillons durant le week-end que si les denrées alimentaires disposent d'une longue durée de conservation; en cas de doute, faites-vous préciser les meilleures conditions d'envoi par le laboratoire.

Quels sont les arguments qui parlent en faveur d'une externalisation ?

Un recueil méticuleux et de longues années d'expérience sont des facteurs clés dans l'évaluation de la qualité microbiologique. Le recours à un laboratoire de services indépendant permet de garantir une impartialité et une évaluation objective des résultats.

Avantages particuliers pour les petites entreprises et cabinets

  • Accès facile à un grand savoir-faire
  • Contrôle des coûts : Pas de frais liés à des appareils, des qualifications ou des formations

Avantages particuliers pour les gros clients :

Collecte des échantillons par notre service externe
Collecte des échantillons
  • Vous êtes libéré des tâches de routine ce qui vous permet de vous concentrer sur le cœur de votre activité
  • Les pics de production peuvent être maîtrisés
  • Des résultats indépendants par un laboratoire de services homologué
  • Service de collecte des échantillons

Vous avez besoin d'informations complémentaires ?

Lisez la version complète dans notre article de fond (cf. colonne de droite) ou demandez des conseils auprès de notre Service Client.


Détail de nos prestations :

Microbiologie : Examen au microscope optique
Microbiologie : Examen au microscope optique
  • Conseil en analyses microbiologiques
  • Calcul du nombre de colonies
  • Méthodes rapides utilisées pour les Campylobacter, les Listerias monocytogenes et les Salmonelles
  • Surveillance de l'hygiène: Contrôle par prélèvement de surface et détermination du taux de germes dans l'air
  • Contrôle d'hygiène des animaux de boucherie
  • Contrôle microbiologique de l'eau potable pour les établissements de transformation des viandes de l'UE
  • Différenciation de micro-organismes
  • Activité aqueuse
  • Programmes de contrôle spécifiques pour produits laitiers, fromages, produits carnés, boissons
  • Autres prestations possibles selon le descriptif de nos prestations ou sur demande

interlocuteur

vente denrées alimentaires

Jörg Freudenberger Chimiste Diplômé d'État en Denrées Alimentaires

Tel. +41 58 434 42 00 Fax +41 58 434 42 01 service@ufag-laboratorien.ch

newsletter

S’inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter des Laboratoires UFAG!

Civilité*
* Champs obligatoires

infrastructure et méthodes

Ressources instrumentales