Thèmes spécialisés

Thèmes spécialisés

le tabac : un produit alimentaire ?

Pour les producteurs, les fournisseurs et les acheteurs de tabac, de même qu’au sens de la loi sur les denrées alimentaires, l’analyse du tabac brut, du tabac transformé et des produits à base de tabac revêt une signification croissante. À l’heure actuelle, 99 substances font l’objet de contrôles sur la base de quantités indicatives maximales dans le cadre des Bonnes pratiques agricoles (BPA). Très peu de laboratoires dans le monde sont capables de réaliser ces travaux d’analyse particulièrement exigeants.

Sur le plan botanique, la plante de tabac est apparentée à la pomme de terre. Compte tenu de sa teneur en alcaloïdes, le tabac est cultivé en tant que plante utile dans un grand nombre de pays. En tant que produit agrément, il est soumis, tout comme les produits alimentaires, à la loi sur les denrées alimentaires LDAI. 
Pour la production de cigarettes par exemple, jusqu’à 50 sortes de tabac de différentes provenances peuvent être mélangées puis enrichies de produits auxiliaires. Dans les pays d’origine, on utilise des substances agrochimiques durant les phases de culture et de stockage. Le trafic de cigarettes connaissant une expansion mondiale, de plus en plus de marchandises contrefaites contenant des quantités excessives de produits phytosanitaires, de nicotine, de goudron, de monoxyde de carbone ou de métaux lourds arrivent sur le marché.

Veuillez lire sur ce même sujet l'article « Tabac – un produit alimentaire ? », de Susanne Täuber dans le numéro 3/2008 du magazine Lebensmittel-Technologie.

Pour toutes questions relatives à cet article, veuillez vous adresser à notre standard téléphonique ou contacter l'auteur.

Qualitätskontrolle von Tabakwaren: Zigaretten
Contrôles de qualité des produits du tabac : Cigarettes
Vers l’aperçu

Partager l'article

Partagez cet article sur votre canal de médias sociaux préféré.

Vous avez des questions concernant le test de vos produits ?

Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller !